Outils pour utilisateurs

Outils du site


z_externe:valorisation:photographes:alinari_fratelli

Ceci est une ancienne révision du document !


La plus célèbre firme photographique a été fondée à Florence par Léopoldo Alinari (1832-1865) . En 1845 il entre comme apprenti chez le graveur Guiseppe Bardi qui l'initie à la photographie. Léopoldo Alinari ouvre en 1852 un petit studio à Florence avec son aide Ses premières photographies portent d'ailleurs un tampon sec au nom de Bardi. En 1854 Léopoldo s'associe avec ses deux frères (Romualdo 1830-1891) et Guiseppe (1836-1891) pour ouvrir un établissement photographique intitulé “Fratelli Alinari Fotografi Editori”. Léopoldo est le seul photographe de l'entreprise, ses deux frères se chargeant uniquement de la gestion. Léopoldo Alinari obtient en 1856 le privilège de photographier les collections du Musée des Offices à Florence. Après son décès en 18 65 son fils lui succède. Cette même année est publié le premier catalogue de la firme. Le deuxième paraît en 1873. Il comprend la liste de plusieurs milliers de photographies. Il s'agit surtout de reproductions d'oeuvres d'art avec quelques vues de monuments et de paysage de Florence et de ses environs, de Venise… C'est seulement quand débutent les grandes campagnes photographiques en Italie des opérateurs de la firme, que se développent les vues d'architecture et de paysage : Milan (1873, 1887, 1895), Gênes (1884 - 1886), Tunis, Piémont, Vallée d'Aoste (1896), Rome (à partir de 1876 campagne annuelle), la Sicile (1897), la Sardaigne (1907), la Grèce (entre 1906 et 1908). En 1920 la firme Alinari est vendue. Aujourd'hui, les 100.000 plaques négatives témoignant d'un siècle d'activité sont réunies dans un musée installé à Florence. Celui-ci abrite également les archives photographiques des firmes Anderson et Brogi.

Les photographies de la firme Alinari sont très nombreuses dans la collection de Strasbourg. Ce fait s'explique par leur très grande diffusion et par leur caractère informatif très développé qui en faisaient une documentation parfaite pour les études et les recherches archéologiques. Nous n'avons identifié que deux photographies appartenant à la première phase d'activité des frères Alinari, celle des années 1850 et 1860. Les autres, achetées par Michaelis aussi bien pour son usage personnel que pour le Kunstarchäologisches Institut correspondent à la deuxième phase d'activité de la firme, celle du “Grand Catalogue”. Il est difficile de les dater avec certitude parce que les Alinari, pour les campagnes photographiques à Rome notamment, ont souvent substitué de nouveaux négatifs aux anciens mais en gardant les mêmes numéros de catalogue. En 1911 Franz Winter, le successeur d'Adolf Michaelis a acheté un ensemble de photographies représentant des vues de Grèce exécutées par Alinari qui semble avoir disparu. Nous n'avons retrouvé que les photographies de Grèce exécutées par Alinari et acquises par Michaelis pour sa collection personnelle.

(Source : Thèse de doctorat de Gabrielle Feyler, Université des Sciences Humaines de Strasbourg, 1993)

z_externe/valorisation/photographes/alinari_fratelli.1369323644.txt.gz · Dernière modification: 2013/05/23 17:40 par Laurent Vila